mercredi 31 mai 2017

Le prof, moi & les autres - Rachel McIntyre

Coucou ! J'espère que vous allez bien. Je dois avouer que c'est un sentiment étrange, reprendre son clavier pour écrire une vraie chronique. Vous excuserez mes maladresses, ça fait longtemps.



Titre : Moi, le prof & les autres
Titre V.O : Me and Mr J
Auteur : Rachel McIntyre
Traduction : Anglais - Amélie Sarn
Editeur : Milan
Collection : Macadam
256 Pages
Prix : 12.50 EUR / 19.40 CHF
Parution :  Septembre 2015
Genre :
Jeunesse
Thèmes : Amour, Collège, Divorce, Harcèlement scolaire
ISBN : 978-2-7459-7254-5
 

 

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. 
 Lara a 15 ans, et sa vie est un enfer. Au lycée, elle est la tête de Turc. Chez elle, ses parents sont en pleine séparation. Ben Jagger, nouveau professeur de littérature, pourrait bien lui redonner goût en la vie…
 .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. 
Que dire de ce roman... Je ne sais vraiment pas pourquoi je l'avis acheté à l'époque, peut-être la couverture. Il est vrai que ce livre traînait dans ma PàL depuis bientôt deux ans, mais maintenant avec le recul, je suis bien consciente que ce raconte le roman n'est plus une thématique si intéressante pour moi. Cela reste tout de même une lecture rapide et légère - si je peux me permettre le terme.

Dans ce journal intime quasiment quotidien, Lara Tissein, une adolescente de 15 ans scolarisée dans un lycée privé du nord de l'Angleterre narre ses journées, le mauvais climat familial et le divorce de ses parents presque imminent, mais elle conte surtout les brimades de ses camarades. On le sait, les jeunes ne sont pas toujours tendres entre eux et Lara T. (La ratée) a été désignée comme leur souffre douleur. 

Parmi les excuses utilisées pour justifier cette maltraitance, on retrouve le physique de Lara (grande, fine, rousse), son intelligence ou encore la faillite de l'entreprise familiale qui l'a fait déménager elle et sa famille dans un logement social.
Là c'est le moment où je parle de Ben Jagger, le professeur de littérature, mais je ne savais pas comment l'introduire, voici fait. Bon, ce personnage est un protagoniste masculin assez classique : Beau, bien dans ses baskets et amoureux de littérature (C'est toujours un bon point !) ne lui manque que les lunettes et les yeux bleus-verts. Tout ça pour dire que je ne l'ai pas trouvé incroyable, pas plus que Lara en fait. Les personnages de ce récit étaient assez fades et manquaient de relief.

Je déplore la relation liant Lara et Ben. Je suis bien consciente que c'est comme déplorer l'histoire du roman. Mais malgré tout les bonnes choses que le professeur apporte à son élève, je suis persuadée qu'une relation telle n'a pas de sens. Je crois que c'est ça qui fait que je n'ai pas apprécié ma lecture, mais je savais à quoi m'attendre en même temps, paradoxal. Je sais bien que je ne suis pas la seule à avoir été au moins un peu séduite par l'un de mes professeurs (tu sais, ce professeur d'histoire au yeux pétillants, aux cheveux bouclés et à la barbe bien taillée. Et au fessier délectable.) mais quand bien même, cela reste anormal. 
J'imagine que si c'était moi l'adolescente éperdument amoureuse d'un professeur qui partage mes sentiments, mes mots ne seraient pas les mêmes. Même moi je n'ai jamais embrassé mon premier amour à cause de la différence d'âge très certaine qui nous séparait, et pourtant on en crevait d'envie et rien ne nous opposait réellement. Je n'ai plus jamais aimé ainsi depuis. Alors que là, une relation telle est légalement répréhensible...  Je partage ce bout de mon histoire pour appuyer mon opinion.
 
Si la fin du roman vient "réparer" cette erreur, je reste tout de même très déçue par ma lecture. Je pense surtout que je suis trop âgée pour lire ce roman. Le thème du harcèlement scolaire est bien abordé dans ce roman, mais je viens de quitter les bancs de l'école sans avoir été harcelée ou harceleuse. Je pense que ce roman peut mieux convenir à des jeunes adolescents qu'à la jeune femme que je suis.

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Depuis qu’elle est toute petite, Rachel McIntyre est captivée par l’idée que l’auteur, avec ses mots, peut créer une infinité de mondes. Elle a toujours vécu entourée de livres et d’histoires qui l’ont fait grandir.Rachel a étudié la littérature anglaise à l’université avant d’enseigner l'anglais en Espagne, aux États-Unis et en Angleterre. Enseigner lui rappelle à quel point les jeunes ont besoin de la fiction pour se construire et relever les challenges quotidiens.


Liens utiles 

2 commentaires:

  1. Vraiment pas sûr que je craque pour ce roman :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si quand bien même tu le lis, n'hésite pas à venir me redire ce que tu en as pensé ;)

      Supprimer