mercredi 31 mai 2017

Le prof, moi & les autres - Rachel McIntyre

Coucou ! J'espère que vous allez bien. Je dois avouer que c'est un sentiment étrange, reprendre son clavier pour écrire une vraie chronique. Vous excuserez mes maladresses, ça fait longtemps.



Titre : Moi, le prof & les autres
Titre V.O : Me and Mr J
Auteur : Rachel McIntyre
Traduction : Anglais - Amélie Sarn
Editeur : Milan
Collection : Macadam
256 Pages
Prix : 12.50 EUR / 19.40 CHF
Parution :  Septembre 2015
Genre :
Jeunesse
Thèmes : Amour, Collège, Divorce, Harcèlement scolaire
ISBN : 978-2-7459-7254-5
 

 

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. 
 Lara a 15 ans, et sa vie est un enfer. Au lycée, elle est la tête de Turc. Chez elle, ses parents sont en pleine séparation. Ben Jagger, nouveau professeur de littérature, pourrait bien lui redonner goût en la vie…
 .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-. 
Que dire de ce roman... Je ne sais vraiment pas pourquoi je l'avis acheté à l'époque, peut-être la couverture. Il est vrai que ce livre traînait dans ma PàL depuis bientôt deux ans, mais maintenant avec le recul, je suis bien consciente que ce raconte le roman n'est plus une thématique si intéressante pour moi. Cela reste tout de même une lecture rapide et légère - si je peux me permettre le terme.

Dans ce journal intime quasiment quotidien, Lara Tissein, une adolescente de 15 ans scolarisée dans un lycée privé du nord de l'Angleterre narre ses journées, le mauvais climat familial et le divorce de ses parents presque imminent, mais elle conte surtout les brimades de ses camarades. On le sait, les jeunes ne sont pas toujours tendres entre eux et Lara T. (La ratée) a été désignée comme leur souffre douleur. 

Parmi les excuses utilisées pour justifier cette maltraitance, on retrouve le physique de Lara (grande, fine, rousse), son intelligence ou encore la faillite de l'entreprise familiale qui l'a fait déménager elle et sa famille dans un logement social.
Là c'est le moment où je parle de Ben Jagger, le professeur de littérature, mais je ne savais pas comment l'introduire, voici fait. Bon, ce personnage est un protagoniste masculin assez classique : Beau, bien dans ses baskets et amoureux de littérature (C'est toujours un bon point !) ne lui manque que les lunettes et les yeux bleus-verts. Tout ça pour dire que je ne l'ai pas trouvé incroyable, pas plus que Lara en fait. Les personnages de ce récit étaient assez fades et manquaient de relief.

Je déplore la relation liant Lara et Ben. Je suis bien consciente que c'est comme déplorer l'histoire du roman. Mais malgré tout les bonnes choses que le professeur apporte à son élève, je suis persuadée qu'une relation telle n'a pas de sens. Je crois que c'est ça qui fait que je n'ai pas apprécié ma lecture, mais je savais à quoi m'attendre en même temps, paradoxal. Je sais bien que je ne suis pas la seule à avoir été au moins un peu séduite par l'un de mes professeurs (tu sais, ce professeur d'histoire au yeux pétillants, aux cheveux bouclés et à la barbe bien taillée. Et au fessier délectable.) mais quand bien même, cela reste anormal. 
J'imagine que si c'était moi l'adolescente éperdument amoureuse d'un professeur qui partage mes sentiments, mes mots ne seraient pas les mêmes. Même moi je n'ai jamais embrassé mon premier amour à cause de la différence d'âge très certaine qui nous séparait, et pourtant on en crevait d'envie et rien ne nous opposait réellement. Je n'ai plus jamais aimé ainsi depuis. Alors que là, une relation telle est légalement répréhensible...  Je partage ce bout de mon histoire pour appuyer mon opinion.
 
Si la fin du roman vient "réparer" cette erreur, je reste tout de même très déçue par ma lecture. Je pense surtout que je suis trop âgée pour lire ce roman. Le thème du harcèlement scolaire est bien abordé dans ce roman, mais je viens de quitter les bancs de l'école sans avoir été harcelée ou harceleuse. Je pense que ce roman peut mieux convenir à des jeunes adolescents qu'à la jeune femme que je suis.

.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Depuis qu’elle est toute petite, Rachel McIntyre est captivée par l’idée que l’auteur, avec ses mots, peut créer une infinité de mondes. Elle a toujours vécu entourée de livres et d’histoires qui l’ont fait grandir.Rachel a étudié la littérature anglaise à l’université avant d’enseigner l'anglais en Espagne, aux États-Unis et en Angleterre. Enseigner lui rappelle à quel point les jeunes ont besoin de la fiction pour se construire et relever les challenges quotidiens.


Liens utiles 

lundi 29 mai 2017

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (1)





Comme c'est bizzare de reprendre son clavier pour rédiger un contenu plus concret pour ce blog. C'est plaisant mais assez bizzare à la fois... J'ai décidé de reprendre en douceur avec un rendez-vous hebdomadaire, celui qui résume les lectures passées, en cours, à venir. Comme je recommence un peu à zéro, ma numérotation reprend le même chemin. J'espère que vous allez tous bien et vous souhaite d'excellentes lectures !
.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Ainsi, chaque lundi, nous répondons aux trois questions suivantes...
 .-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Qu'ai-je lu la semaine passée ? 


 












Les beaux-jours étant de retour et le stress des examens légèrement retombé, j'ai enfin pu me replonger paisiblement dans ce charmant loisir qu'est la lecture. Puis, quoi de mieux que de bouquiner dans le hamac du jardin ?
 
J'ai débuté ma semaine par la lecture de Le prof, moi & les autres. Ce livre trainait depuis un moment dans ma PAL, j'avais envie de lire un livre pas trop épais donc mon choix c'est porté sur ce dernier. Très honnêtement, j'ai été assez déçue des choix et propositions de l'auteure. Je vous en reparlerai dans une chronique dédiée.

Ma seconde lecture, Central Park, le bébé 2014 de l'écrivain français Guillaume Musso s'est en revanche montrée excellente et a bien remonté le niveau de la première. Un excellent page-turner qui m'a fait restée éveillée jusqu'à tard dans la nuit. Je reste toutefois un peu dubitative quant un à la fin. Un avis plus détaillé arrivera prochainement.


Que suis-je entrain de lire ? 

Ayant envie de rester dans un thème assez léger et solaire, mon choix s'est porté sur Billie Lou de l'auteure canadienne Sarah-Maude Beauchesne. Je n'ai pas encore vraiment d'avis sur ce roman vu que je ne suis qu'au début du récit. 
 

Que vais-je lire ensuite ?  

Je ne sais pas encore sur quels romans mon choix se portera, mais j'envisageais éventuellement et (re)lecture de la sage de l'Epouvanteur de Jospeh Delaney. L'avenir nous le dira !

Et vous ? Que lisez-vous en ces beaux jours ?


dimanche 7 mai 2017

Pardonnez-moi - Un grand blabla important

Pardonnez-moi.

C'est la première chose que j'ai envie de vous dire, pardonnez-moi.

Ce dimanche après-midi est pluvieux, froid. Emmitouflée dans un sweatshirt, une tasse de thé à la vanille venant réchauffer mon menton de ses vapeurs, je vous écrit. Je devrais plutôt être entrain de réviser les examens qui arrivent dans dix jours, mais au lieu de faire cela, je suis entrain de vous écrire. Je vous dois des excuses. 

Je crois que je dois des excuses à mes lecteurs et à mes ami-e-s blogueurs que j'ai quitté sans raison apparente, sans rien dire. 

Je me dois des excuses pour n'avoir pas fait les choses correctement.

Mon voyage dans la blogosphère a débuté le 12 août 2014. A ce moment là, je n'étais qu'une enfant, candide et un peu utopiste. Je venais de terminer l'école obligatoire, et je commençais mon lycée commercial, je n'avais même pas 15 ans...

Les choses ont commencé a se détériorer six mois plus tard, quand ma dépression (ne nous voilons pas la face) m'a frappée, violente. J'ai une image qui me reste encore, plus de deux ans après de cette période... Les attentats du 7 janvier 2015. Je me revois encore, blottie dans un canapé, avec la chaîne d'infos en fond, entrain de tenter d'écrire une chronique sur Comme des images (Clémentine Beauvais). C'est la première fois que j'étais si consciente de vivre l'histoire.

Puis ma maladie a continué à marteler son doux venin dans mon cerveau, me faisant me transformer en un fantôme de ce que j'étais. S'en sont suivis mes premiers déboires sentimentaux, et les problèmes familiaux. C'est une vilaine maladie.
Mon rythme de publication s'étiolait petit à petit jusqu'à se stopper une année plus tard, le 12 août 2015.
J'avais perdu le goût de lire, m'était réfugiée dans les jeux-vidéos d'une manière malsaine.
Pourtant, près de deux ans après, je suis là à nouveau. Il s'en est passé des choses en tant de temps.

J'ai grandi, j'ai mûri, j'ai changé. J'ai vécu. J'ai vécu de belles choses, j'ai vécu de moins bonnes choses aussi. Je me suis assombrie je crois, mais que paradoxalement j'ai eu de la chance de vivre les moins bons évènements. Ce sont eux qui font de moi une personne plutôt équilibrée. Je suis passée d'enfant à jeune femme accomplie, puis belle femme en devenir.
Marche ou crève que me dit souvent ma maman, jamais ce mantra n'a été si vrai que ces derniers temps.

Malgré ces périodes troubles où la passion de la lecture m'avait quittée, me voici de retour, à l'aube de ma majorité, de ma vie d'adulte et amoureuse comme jamais des mots, prête à  vous partager mon regard sur cette forme d'art.

Je ne vous promets pas d'être régulière dès le début, surtout avec mes examens approchant à grand pas. Toutefois je m'assurerai de vous proposer du contenu de manière régulière. 

Bien que ce soit un blog à but littéraire, je ne m'empêcherai pas de vous parler des autres sujets d'arts qui ont attiré mon attention, ou de vous écrire, un peu comme ici.

Merci à toi qui aura lu ce billet jusqu'au bout ♥ Je te souhaite beaucoup de bien.