mardi 10 février 2015

La tribu de l'asphalte par Morton Rhue

Couverture de « TRIBU DE L’ASPHALTE (LA) »Bonjour à tous, on se retrouve aujourd'hui pour la chronique d'un livre que j'ai lu la semaine passée et que j'ai beaucoup apprécié ! Une chronique courte, mais qui reflète parfaitement mon impression !


Titre : La tribu de l'asphalte
Titre V.O : Asphalt Tribe
Auteur : Morton Rhue
Editeur : Bayard Jeunesse
Collection : Millézime
282 Pages
Prix : 12.50 EUR / 21.10 CHF
Genre : Jeunesse (dès 14 ans)
Thèmes : Amitié, Vie dans la rue, Violence
ISBN: 978-2-7470-3475-3
 

 
Note : 9/10 Presque un coup de ♥ Vaut la peine d'être lu
 
Résumé de l'Editeur :

Ils s’appellent Maybe, Rainbow, 2Moro, Jewel, Twister, Smog, Tears et Country Club. Ils ont entre douze et vingt ans, et ils vivent dans la rue. Tous ont fui des familles abusives, des violences, un abandon ou une exclusion.
Près de Broadway, à New York, mais à mille lieues du confort et des richesses du quartier, Maybe décrit la survie au jour le jour de sa Tribu de l’asphalte.…

Mon avis :

La tribu de l'asphalte... J'ai vu ce livre en parcourant les rayons de la médiathèque. Le titre m'a intriguée, la couverture me plaisait et le résumé me tentait. Après quelques jours de réflexion, je l'ai finalement emprunté.

Sur la couverture, on voit de dos un homme, ou une femme (on ne sait pas) sur un pont, avec New York, en fond, enfin je suppose. Une grande ville dans tous les cas.

Dans ce roman, on suit Maybe, Rainbow, 2Moro, Jewel, Twister, Smog, Tears et Country Club, ils ont entre douze et vingt ans. Il vivent à New York, mais pas le beau New York des films, ils vivent dans la rue, dans la misère. L'histoire est narrée par Maybe, et à travers ses yeux, on va suivre le quotidien et l'éternelle galère de cette tribu pour se nourrir, pour s'habiller, pour s'abriter, pour survivre tout simplement. Entre la prostitution, la manche et les petites tâches ingrates pour gagner quelques misérables piécettes. Entre les regards haineux et dégoûtés des Monsieur-Madame tout le monde dont le quotidien est métro-boulot-dodo. Ils sont libres, mais quel est le prix de la liberté. On se le demande.
Cette tribu, elle est belle, elle se soutient à travers tous les évènements, les morts (la vie dans la rue n'est pas clémente, ni facile), les arnaques, les attaques, les épreuves tout simplement.
Dans ce récit excellemment mené par son auteur, on nous parle de belles valeurs. L'amitié, la solidarité, le respect.

Par les huit membres de la tribu, Morton Rhue nous montre huit caractère bien présents  dans notre quotidien à nous. Et par deux autre personnages totalement opposés, Bobby  et Anthony, il nous montre un peu ces personnes lambda et parfois sans réflexion. Le premier est irrespectueux, méchant, intolérant. Pour lui, ces jeunes ne sont que des chiens galeux. Pour le second, en revanche, il incarne ce que j'aime beaucoup chez quelqu'un, peut-être car c'est ma manière d'être au quotidien. Anthony, il est ouvert d'esprit, gentil, respectueux, doux. Il me plait, j'ai apprécié ce personnage !

Pour conclure, je voulais dire que c'est un roman beau, actuel,  dur et émouvant. Il est très triste, mais se termine pourtant sur une fabuleuse note d'espoir !

J'ai beaucoup aimé ce roman, et je vous le recommande, il vaut la peine d'être lu !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire