jeudi 22 janvier 2015

Comme des images de Clémentine Beauvais

Hey ! On se retrouve pour une nouvelle chronique d'une lecture qui date de... Novembre. Ouais je suis vraiment à la bourre ^^'
Et j'en profite pour tester un nouveau format de mise en page ! Vous me direz ce que vous en pensez !



Titre : Comme des images
Auteur : Clémentine Beauvais
Editeur : Sarbacane
Collection : EXPRIM'
Prix : 14.90 EUR / 26.00 CHF
Nombre de pages : 222
Genre : Jeunesse avertie ( à partir de 14-15 ans)
Thèmes : Adolescence, Drame, Jeunesse, Internet 
ISBN: 9-782-84865-660-1
 
Résumé de l'éditeur :
« Il était une fois… des ados sages comme des images, dans un très prestigieux lycée. L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde.
C’est ici, dans ce très prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images. Mais il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à la première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici. On savait que ça ne serait pas une partie de plaisir. Mais on ne pensait pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps ensanglanté – tout cassé. »
– Une fable satirique mordante, sur un sujet rare : les beaux quartiers, le monde impitoyable des ados privilégiés… et déshumanisés.
– Tension et dialogues percutants : l’auteure affûte son arsenal, confirme son talent de « conteuse cruelle » et développe un univers très original.
– À travers le portrait de ces ados pervertis par le système de la réussite à tout prix, une réflexion puissante sur l’image et l’identité à l’ère des réseaux sociaux.
 
 
Mon avis :
Allons-y joyeusement !
Je dois dire dans un premier temps, la couverture ne m'a pas vraiment donné envie de lire ce roman. Je la trouvais très peu esthétique, mais après la lecture, elle prend tout son sens donc, d'une certaine manière, elle est réussie.

Ce que je trouve intéressant dans ce roman, c'est sa construction. L'histoire en elle-même se passe en une journée. Peu commun. une autre des choses que j'ai trouvé bien, c'est la manière dont c'est raconté. La narratrice (dont on ne connait pas le nom) est la meilleure amie de Léopoldine. Elle va raconter d'un point de vue plus ou moins extérieur, la journée de Léo', comment elle arrive dans la situation où elle est rendue, mais aussi à travers de flash-backs, sa jalousie, son envie d'être "autant parfaite" que son amie. En réalité, l'histoire va plutôt se concentrer sur Iseult, la jumelle de Léo' qui vit cachée dans l'ombre de sa soeur,h sa splendeur et sa grandeur.

Ce roman nous démontre deux aspects assez intéressants. Jusqu'à où peut-on aller par amour et par vengeance ainsi que les répercussions sur les adolescents des beaux quartiers parisiens d'une éducation telle que celle qu'ils reçoivent . Soit comme ça, si tu fais ça (un BAC L, me semble-t-il, par exemple) tu n'auras aucun avenir. Soit le parfait petit robot de tes parents.

Pour le premier point, Léopoldine nous montre jusqu'à quel point on peut aller par amour, sans bien évidemment aux conséquences possibles et tellement inimaginables que celles-ci pour une personne amoureuse. La deuxième point que je soulève, je le trouve intéressant du fait de voir comment vivent des jeunes adultes lobotomisés depuis qu'ils sont nés. Ils doivent être parfaits, sinon ils ne sont riens. Je trouve cependant que l'aspect "Internet" n'est pas assez mis en avant.

La manière dont est écrit ce roman est plutôt pas mal. Le fait que l'histoire se passe du point de vue extérieur de la narratrice donne un peu de distance à la narratrice. Si on se fie à la plume de l'auteur seulement, je la trouve belle, simple et percutante !

Du côté des personnages, je ne sais pas trop quoi en penser. J'ai vraiment eu du mal à être en symbiose avec eux. Léopoldine m'a franchement agacée. Elle est le genre de personnalité que je déteste dans la vie de tous les jours. En revanche, sa sœur jumelle, Iseult, je l'ai adorée, rêveuse et solitaire, un peu comme moi. Aurélien m'a beaucoup fait penser à une personne de mon entourage. Timide, suiveur. Et dernier personnage dont je vais parler, Timothée, la même que pour Léopoldine puis je ne peux décemment pas pardonner ses actions.


En conclusion :

Ce livre m'a frappé de par son réalisme, je viens même à m'en demander su ce n'est pas inspiré par des faits réels.
Je trouve cependant dommage que l'aspect Internet n'aie pas été plus exploité, mais ça reste pas mal !

Un roman plutôt bon dans son ensemble mais qui me laisse tout de même un petit arrière-goût amer.

=(o.o)=

 
NOTE (selon notes attribuées aux différentes catégories)

7/10  BON

Si vous êtes restés jusque là, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce livre et de cette chronique en commentaires, cela me ferait super plaisir !

On se retrouve tantôt pour de nouvelles aventures ! D'ici là, prenez soin de vous et faites de belles lectures ! Bises !
 

4 commentaires:

  1. Sans être un coup de coeur, j'ai beaucoup appréciée la lecture de Comme des Images, même si je dois lui reprocher d'être un peu trop court et par conséquent, de se contenter d'effleurer un peu superficiellement son sujet. Je suis d'accord avec toi sur le fait que le thème d'internet, des réseaux sociaux et de leur impact aurait dû être approfondi : ça manquait un peu de consistance dans le traitement du sujet. Cependant, l'auteur est un peu plus pertinente quant il s'agit de dresser le portrait de ces adolescents : attachés à l'apparence, à l'image, à la popularité et aux on-dit. Même si je ne suis plus une adolescente, ce livre m'a vraiment interpellée sur ce point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord ! Étant encore adolescente (malheureusement) et assez "marginale", je ne peux qu'approuver le portrait qu'elle dresse des adolescents d'aujourd'hui, très réaliste !

      Supprimer
  2. J'aurai également apprécié que le côté "internet" soit un peu plus mis en avant... Et, j'avais aussi eu un peu de mal avec les personnages. Dans l'ensemble, c'est tout de même un livre que j'avais bien aimé, car il a le mérite de faire réfléchir le lecteur (ou la lectrice, pour nous ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il nous amène à la réflexion et c'est souvent ce que je recherche dans une lecture ! :)

      Supprimer